Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/02/2011

REGLEMENTATION CONCERNANT L'ABATTAGE

 

Espace boisé classé : Les espaces boisés classés, indiqués au plan de zonage du P.LU., sont protégés. Les coupes et abattages d'arbres y sont soumis à autorisation préalable.

 

On retrouve les arbres de la ville en ornement dans de nombreux lieux publics (Alignements, Jardins, Voiries, Places  etc. )

Ils participent à la lisibilité de l’espace auxquels ils apportent des qualités supplémentaires pour le paysage urbain.

 A ce titre, ils sont précieux à tous les égards et justifient que l’on se préoccupe d’eux.

. Espace boisé classé. C’est un régime de protection efficace qui permet de sauvegarder les arbres et plantations publics ou privés du territoire communal.

Les motivations de classement peuvent être de nature écologique ou paysagère.
Le classement signifie l’interdiction de changer le mode d’occupation du sol de cet espace et soumet toute coupe ou abattage à autorisation.

dans un site inscrit ou classé, dans une ZPPAUP ou un secteur sauvegardé, les coupes ou abattages devront faire l’objet d’une autorisation. L’ensemble de ces servitudes figure en annexe du PLU.

Article L130-1

Les plans locaux d'urbanisme peuvent classer comme espaces boisés, les bois, forêts, parcs à conserver, à protéger ou à créer, qu'ils relèvent ou non du régime forestier, enclos ou non, attenant ou non à des habitations. Ce classement peut s'appliquer également à des arbres isolés, des haies ou réseaux de haies, des plantations d'alignements.

Le classement interdit tout changement d'affectation ou tout mode d'occupation du sol de nature à compromettre la conservation, la protection ou la création des boisements.

Nonobstant toutes dispositions contraires, il entraîne le rejet de plein droit de la demande d'autorisation de défrichement prévue aux chapitres Ier et II du titre Ier livre III du code forestier.….........

bois, forêts ou parcs situés sur le territoire de communes où l'établissement d'un plan local d'urbanisme a été prescrit, ainsi que dans tout espace boisé classé, les coupes et abattages d'arbres sont soumis à la déclaration préalable prévue par l'article L. 421-4, sauf dans les cas suivants :

- s'il est fait application des dispositions du livre I du code forestier ;

- s'il est fait application d'un plan simple de gestion agréé conformément à l'article L. 222-1 du code forestier ou d'un règlement type de gestion approuvé conformément aux dispositions du II de l'article L. 8 et de l'article L. 222-6 du même code ;

- si les coupes entrent dans le cadre d'une autorisation par catégories définies par arrêté préfectoral, après avis du Centre national de la propriété forestière.

La délibération prescrivant l'élaboration d'un plan local d'urbanisme peut également soumettre à déclaration préalable, sur tout ou partie du territoire concerné par ce plan, les coupes ou abattages d'arbres isolés, de haies ou réseaux de haies et de plantations d'alignement.

. Abords d’un monument historique : la servitude de protection des abords s’applique, sauf dispositions particulières, dans un rayon de 500 m autour du monument. Toute coupe ou abattage susceptible de modifier les abords doit recevoir un avis conforme de l’ABF.

. Sites classés : il y a obligation d’obtenir une autorisation pour toute modification de l’aspect ou de l’état d’un site classé. L’autorité compétente est le ministre chargé des sites.

. Sites inscrits : il y a obligation d’effectuer une déclaration préalable pour toute coupe ou abattage.
. Secteur sauvegardé : les prescriptions susceptibles de concerner les arbres figurent dans le Plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) qui constitue un document d’urbanisme qui se substitue au PLU. L’autorisation relève de l’ABF. (Architecte des Batiment de France)

Charte de l'arbre

Risques encourus pour travaux sans autorisation

Secteur sauvegardé1

Secteur sauvegardé 2

Secteur sauvegardé 3

Secteur sauvegardé 4

Commentaires

Il est cité des références du code forestier qui ne s'appliquent pas aux espaces urbains et notamment dans ce cas précis.
Si un rapport sanitaire et de mise en sécurité est disponible, les arbres dangereux doivent êtres abattus.
Pour les arbres sains, une autorisation n'est pas toujours nécessaire, mais seulement dans certains cas précis. Il est a rappeler que par le passé à Nîmes, des avenues entières de Micocouliers ont été massacrés par une pratique de tailles non adaptée à ce végétal, qui cicatrise très mal, pourri de l'intérieur et s'effondre alors sur lui même.
La gestion des arbres en milieu urbain doit se faire par les professionnels urbanistes du paysage, spécialistes en arboriculture ornementale. Il existe certainement une personne à la commune qui en a la charge, il est inconcevable qu'un rapport n'ait pas été préparé, et si tel est le cas ce n'est pas conforme.
Des professionnels arboriculteurs pourront éventuellement apporter du soutien, ne pas hésiter à les interroger, c'est leur métier: CFPF Châteauneuf du Rhône Drôme.

Écrit par : Jouetmode Forest | 06/02/2011

Les commentaires sont fermés.