Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2011

DANS L'ATTENTE DU JUGEMENT

P1000778.JPG

MAIS DE QUEL DROIT PEUT ON ABATTRE

Je remercie tous ceux qui sont venus au tribunal administratif pour nous soutenir, nous simples citoyens, afin que le droit soit respecté et qu'on arrête de couper les arbres de la ville de Nîmes.

Nous tous simples citoyens si nous arrivons avec notre combat pacifique que les choses changent, c'est vraiment encouragent pour tous ceux qui s'indignent, et il y a de quoi en ce moment. Si certains politiques récupèrent un peu ce mouvement, c'est surement de bonne guerre, le seul combat qui compte, le droit et les arbres.

Pour tous ceux qui pensent que les arbres se replantent, sachez qu'on ne pourra jamais remplacer remplacer un arbre de un siècle, un arbre en moins est définitivement en moins!

J'attends comme vous les résultats du jugement.



Alain



Je vous joint ce message de Sophie

 

Il s’en passe de belles à Nîmes...

Ici à Nîmes, notre maire a fait poser des panneaux géants pour nous informer que la ville s’accélère pour qu’il y ait plus d’oxygène. Alors pour faire passer son pseudo tram bus à roulettes qui carbure au gazoil et dont personne ne veut, Mr le Maire fait abattre des arbres centenaires au cœur de la ville, arbres porteurs d’histoires, et porteurs d’oxygène. Tout ça au nom du développement durable !

Mais là aussi des petits grains de sable, des illuminés ou encore des reboussiers comme certains l’affirment, ont décidé de mener l’enquête et de préserver ce bien commun, sait-il encore ce que cela veut dire Mr le maire le bien commun.

CCL de l’enquête, ce chantier est illégal ! Permis d’aménager en cours d’instruction, arbres sous le coup de la règlementation du secteur sauvegardé…

Jour après jour, des citoyens se mobilisent à coup de mégaphone dans la rue pour informer la population. Une course contre la montre est engagée car Une 20 aine d’arbres ont déjà été coupés. La Police Nationale est venue mais à part une petite intimidation en nous demandant nos papiers, elle n’est pas intervenue car elle n’avait pas reçu d’ordre (Anduze serait elle passée par là !). Pourtant, on voulait juste que la police fasse son job, faire  respecter la loi. Et ben non, elle est partie. Du coup pour arrêter le chantier il a fallu que l un d’entre  nous escalade et s’attache à l’arbre, mais ils coupaient toujours. Alors je suis montée sur la grue et là arrêt immédiat !

Aujourd'hui c’est la trêve car le chantier ne peut pas se faire dans les règles de sécurité à cause des petits grains de sable. Alors on a pu aller tranquillement au tribunal exposer les faits devant le juge. En attendant sa décision, la mobilisation continue pour protéger les arbres car l’ennemi est bien capable de rompre la trêve. Nous sommes tous les jours à partir de 7h sur le bvd Alphonse Daudet face à la place d’Assas et à Midi à la bouquerie. Une pétition circule sur le net !

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2011N6343

Les porteurs du projet se sont payés un grand encart dans Midi Libre : il montre un enfant qui enlace un énorme tronc et c’est écrit « Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse » pour nous informer que la ville va planter beaucoup d’arbres dont des arbres mouchoirs pour mieux essuyer nos larmes sans doute !

Sophie 

 

Les commentaires sont fermés.