Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/09/2011

NÎMES, NÎMES METROPOLE. TCSP.

TCSP? ou Tout Couper Sans Permis, voici le résultat de l'incompétance et de l'obstination d'une équipe municipale.

Roux, Nîmes

Tout d'abord, avant même d'avoir obtenu le permis, on commence par abattre les arbres des boulevards du secteur sauvegardé, arbres protégés par une sérieuse réglementation. Tout cela pour faire passer un bus, un grand bus, c'est pas une Smart comme dirait Vivian Mayor, un des responsables de ce "bon" projet, il s'expliquera en disant que peut être, mais que peut être le dossier était incomplet...

Ensuite c'est l'obstination face à l'évidence, suite au référé déposé au Tribunal administratif (début des travaux sans permis), on délivre le permis dans la précipitation, l' architecte des Bâtiments de France revient sur ses réserves et les annule purement et simplement, les tribunaux appelle ça erreur manifeste d'appréciation, l'abattage continu...

Un deuxième référé est déposé: abattage illégal, le juge demande la suspension de l'abattage des arbres, Nîmes et Nîmes Métropole s'obstinent et saisissent le Conseil d'Etat, qui ordonnera qu'il n'y a pas lieu de statuer sur le pourvoi formé par le commune de Nîmes et la communauté d'agglomération de Nîmes métropole.

Le 12 juillet le tribunal annule le permis qui est illégal et demande à la ville de replanter les arbres et de remettre en état les lieux.

 Aujourd'hui Jean Paul Fournier, Maire de Nîmes et président de Nîmes Métropole accepte enfin de se soumettre aux règles, avec combien d'énergie gaspillée, d'argent public également. Entre autre il va faire planter 55 micocouliers dans les boulevards de l'écusson à 5000 euros par arbres. Va t on retrouver les mêmes acteurs? L'entreprise Roux, pourquoi pas?

Ne serait ce pas aux responsables de ce projet bancal, de payer les pots cassés?

Les commentaires sont fermés.