Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/10/2011

MULOT SE REPRODUIT

mulot.jpg

 

En ces temps incertains quand pointe la défaite,
Quand le peuple mari voit en lui une plaie,
Mulot en son palais se sent soudain tout bête,
De voir que pour les gens il devient un boulet.
 
Il avait pourtant mis tout son coeur à l’ouvrage,
Promis à peu prés tout, même n’importe quoi,
Promis aux assoiffés appétissants breuvages,
Promis à ses sujets qu’ils faisaient le bon choix.
 
L’impopularité gagnant dans les sondages,
Il fallait trouver vite un remède à tout ça,
Sa grue qui était là en culotte et corsage,
Lui donna une idée, illico l’adopta.
 
Les discrets conseillers firent quelques réserves ;
Pouvait-il à son âge accomplir cet exploit ?
N’y aurait-il pas là, malgré toute sa verve,
Quelques incidents fâcheux tapis au fond du/moi/.
 
Les docteurs appelés au chevet de Mulot,
A l’unanimité rassurèrent la Cour,
Expliquant doctement qu’il n’y a pas de goulot,
Et que à la nature il faut laisser son cours.
 
C’est donc entre deux stress et deux coups de colères,
Qu’il trouva la minute pour honorer sa grue,
Le moment de l’extase dans sa vie de galère,
Celui où il est prêt à tout manger tout cru.
 
Il a pour l’occasion, et c’est un fait notable,
Laissé à l’extérieur, micros et caméras,
Ne laissant rien filtrer de l’exploit respectable,
Redoutant les médias et tous leurs embarras.
 
Les semaines passèrent en pleine incertitude,
Chacun évaluant les contours de la grue,
Jusqu’à ce qu’un beau matin on eu la certitude.
La nouvelle alors déferla dans les rues.
 
Ce n’était au début qu’affaire de millimètres,
Une vague impression, le repli d’un tissu,
Puis tout se précipite, ce furent des centimètres.
A regarder de prés c’était même un peu plus.
 
C’est très discrètement que la Cour s’anima,
Les laquais faisaient peu allusion à la chose,
Des ordres étaient donnés d’en faire à minima,
Tout en insinuant, mais à petites doses.
 
Mulot surexcité observait les sondages,
Car faut pas se tromper, c’était tout ça pour ça.
Il n’y avait pourtant pas l’ombre d’un virage
Dans les courbes obstinées à rester au plus bas.
 
Il se donna le look d’un vieux futur papa,
Remplaçant le bling bling par la rigueur de Sparte,
Espérant acculer les autres au trépas,
Eux qui n’ont pas su procréer à la carte.
 
La gestation prit fin au début de l’automne
Le monde enchanté s’enrichit d’un Mulot
Car pour la dynastie la nouvelle est bonne
Le monde sera demain tout ce qu’il y a de beau.
 
Octobre 2011
_ La Belette  Patrick Mignard

Les commentaires sont fermés.