Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/04/2013

CONCERTATION TSP NÎMES AU THEÂTRE CE SOIR.

 

LA CONCERTION UNE PIECE EN PLUSIEURS ACTES

rideau rouge.jpg

 

OU LES TARTUFFES AUX POUVOIR AU THEÂTRE DE NÎMES A 19 H

Dans le cadre de la concertation liée au prolongement de ligne du TCSP (transport en commun en site propre) Nîmes Métropole organise deux réunions afin que la population puisse donner son avis avant le lancement des travaux.

 

A ce stade les solutions techniques ne sont pas arrêtées, rien n'est encore bien défini, aucune enquête sur le déplacement des ménages n'a été effectuée, aucunes non plus sur l'impact que pourrait avoir un tel projet.

 

Une étude statistique démontre que 7000 personnes par jour ,pour 146 passages, prennent déjà le nouveau bus à haut niveau de services, mais combien de lignes ont été supprimées? Combien de voitures en moins? Cette enquête faite sur deux jours seulement peut elle seule justifier un tel transport en commun qui ne passe toujours pas par la gare.

 

Dans son PDU (Plan de déplacement Urbain) Nîmes Métropole donne huit orientations principales:

 

Améliorer la sécurité de tous les déplacements en définissant un partage équilibré de la voirie et en mettant, entre autre, un observatoire des accidents impliquant un piéton ou un cycliste. On observe après on voit ce qui pouvait être fait.

 

Diminuer le trafic automobile.

 

Développer les transports collectifs et les moyens de déplacements économes et les moins polluants notamment l'usage de la bicyclette et la marche à pied. Pour les cyclistes il semblerait que les faire rouler sur les voies du TCSP ne parait pas encourageant. Il est à noter que les voies cyclable peuvent disparaître sans laisser de traces.

 

Dans ces trois premières orientation, on peut voir combien il importe à Nîmes Métropole de structurer un vrai réseau de pistes cyclables. Dans la réalité, qu'en est il?

 

Dans la plaquette de présentation du TCSP Nîmes Métropole nous vante et nous vend son produit fini avec son parc se stationnement malin, quelques centaines de places, une accessibilité pour tous, heureusement, un temps de parcours garantis et des fréquences importantes, avec six bus de 135 places qui roulent sur un circuit de 9 km, c'est la moindre des choses, le respect de l'environnement, à compter les quelques personnes par bus et la consommation de gaz oil, c'est à en douter.

 

Le respect des alignements des arbres du secteur sauvegardé, après quelques procédures au tribunal administratif, un appel de Nîmes Métropole à Marseille, c'est simplement une obligation pour Nîmes de respecter ses propres règles. Protéger le système racinaire lors des prochains travaux, tout le système racinaire a déjà été détruit il y a deux ans, la ville de Nîmes n'a jamais respecté  la charte de l'arbre une charte faite pour Nîmes, par Nîmes mais où les dérogations la rende inaplicable à Nîmes.

 

Malgré toutes les observations qui seront faites par les associations, les citoyens concernant ce prolongement du BHNS, Nîmes Métropole trop contente de ce projet révolutionnaire, formidable et innovant répondra à toutes les questions et commencera les travaux de cette future ligne comme prévu dans son calendrier.

Alain Descroix


 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.