Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/09/2013

NIMES JOURNEES DU PATRIMOINE VISITE GUIDEE

JOURNÉES DUPATRIMOINE-VISITE GUIDÉE: NÎMES

Les Journées du Patrimoine à Nîmes

Les samedi 14 et dimanche 15 septembre, les Journées du Patrimoine fêtent leur 30ème édition sur le thème des 100 ans de la loi de protection des monuments historiques.

ALAIN PENCHINAT REND HOMMAGE A L'ARCHITECTE QUI A ÉDIFIÉ CE BÂTIMENT

P11306151.JPG

La liberté est elle ainsi de manger son blé en herbe et de tout
détruire sans même être capable de savoir ce que l’on fait?

 

Comment mieux rendre hommage à cet architecte, en lui rendant grâce pour ce qu'il à fait, que de détruire son œuvre et celle de nombreux compagnons. Il avait pourtant su donner une architecture sobre aux façades, préfèrant l'élégance des proportions à la surcharge ornementale des styles historicistes pourtant dominant en cette fin du 19e siècle.

Monsieur Penchinat sait ce que cela veut dire et lui, qui aime lier la parole au geste, par son pouvoir de l'argent qu'il aime tant, dans son concept intellectuel évidement, se donne la liberté de détruire.

« Je souhaite que la baisse naturelle des mes activités professionnelles soit compensée par une action culturelle et sociale». Alain Pinchinat.

Bientôt les "villiégiales" vont faire leur apparition, permettant à Alain Penchinat de fêter les "bacchanales", se vautrer dans sa monnaie et de démontrer encore comment il envisage son action  culturelle et sociale.

30NimesRFenelon23HotColomb1203MeyerCh1Tr.JPG

 

NIMES (Gard) : hôtel Colomb de Daunant rue Fénelon

inscription au titre des Monuments Historiques le 08/10/2010

Façades et toitures

L'essor de la ville dans la première moitié du XIXème siècle et l'arrivée du chemin de fer

modifièrent radicalement le visage de la ville et l'attitude des habitants.

L'est et l'ouest de la nouvelle avenue Feuchères, naguère vierges de constructions, offraient

de vastes espaces qui furent progressivement occupés dans la seconde moitié du siècle par

des hôtels particuliers ou des immeubles de rapport bourgeois qui firent de ce nouveau

faubourg, l'un des quartiers les plus élégants de la ville.

Cet hôtel est caractéristique de cette vaste campagne d'urbanisme, en particulier du

lotissement des terrains jouxtant l'ancien lit du Vistre, couvert en 1868 pour donner

naissance à l'actuelle avenue Carnot.

L'hôtel, bâti en 1886 pour l’avocat Armand Colomb de Daunant qui y installe son cabinet,

occupe le centre de la parcelle, telle une maison de campagne. Cette implantation n'est pas

sans rappeler celle choisie vingt ans plus tard par un autre membre de la famille pour son

hôtel de la rue Briçonnet.

Commentaires

Très bien ton billet, Alain. Mais l'hôtel en question n'a pas été bâti pour Colmb de Daunant, mais pour un industriel appelé Eugène Foulc. C'est sa famille qui l'a ensuite revendu à la famille Colomb de Daunant. Voir le site
http://www.prestig-immo.com/index.php?rub=realises&page=ISMH----Hotel-Colomb-de-Daunant

Écrit par : Gilles | 09/09/2013

L’hôtel dont tu parles est situé rue Briçonnet il est d'ailleurs classé.

Écrit par : Alain | 09/09/2013

bien dommage qu'il y ai la feria en meme temps......

Écrit par : esperandieu | 15/09/2013

Les commentaires sont fermés.