Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/09/2015

RASSEMBLEMENT NIMOIS POUR LES RÉFUGIÉS

Un-Syrien-sur-dix-est-un-refugie_article_main.jpg

*Refugees welcome !*

*Aucun être humain n'est illégal.*

Le réseau Raage appelle à se rassembler, à l'instar des populations solidaires d'Europe dont les manifestations se multiplient, le lundi 21 septembre 2015 à

18h00, avenue Feuchères, face à la gare de Nimes pour dire ensemble:

"Refugees welcome !"

Alors que les signes avant coureurs étaient connus, que les afflux de réfugiés se traduisaient depuis des mois par des drames en Méditerranée, des exodes massifs en Grèce... les gouvernements européens tergiversent encore sur les modalités d'accueil des exilés.

En fait, les restrictions du droit d'asile et la chasse aux sans-papiers sont l'axe principal de leur politique migratoire, apeurés qu'ils sont par les xénophobes d'Europe et la peur de perdre les élections.

Puisqu'il faut le rappeller encore, les populations qui s'exilent le font pour échapper aux guerres et aux colonisations des pays membres de l'OTAN ou autres groupes armés comme DAESH. Des guerres auxquelles les démocraties occidentales sont mêlées à la fois pour avoir soutenu les régimes autoritaires au pouvoir comme en Afrique (Tunisie, Egypte, Lybie, Algérie...) et au Moyen Orient (Syrie, Israel, Arabie Saoudite...) et pour avoir fourni des armes à ces régimes et à leurs opposants, armes qui se retournent à présent contre les civils. Comme toujours.

Les autres raisons pour migrer viennent de facteurs bien connus. Il y a la concurrence impérialiste pour la course aux pillages des ressources. Mais aussi parce que d'ici à 2050, il y aurait 250 millions de réfugiés dans le monde,  dont la moitié pour des raisons climatiques. Le pillage planétaire découlant de l'exploitation capitaliste des ressources génère une crise écologique qui fait fuir des populations.

A cela s'ajoute la pauvreté qui résulte souvent des conséquences du colonialisme, passé ou actuel, des systèmes de corruption, du sous développement... Enfin, des gens quittent leurs régions pour éviter la terreur, l'obscurantisme et les meurtres dictés par des mouvements religieux qui ne visent que la prise du pouvoir. Et l'opinion publique sait tout cela.

Alors il nous appartient ici de faciliter et de rendre visibles les solidarités et l'accueil dignes de sociétés humaines qui ont généré des vagues de migrants autant qu'elles en ont accueilli. Nous devons en finir avec les frontières, la liberté de circulation et d'installation doit être la règle partout tout comme la régularisation de tous les sans-papiers.

Si nous pouvons participer ici à la lutte contre les causes qui ravagent les pays duSud(colonialisme, militarisme, capitalisme, insolidarité...), nous devons également nous opposer aux attitudes et aux lois racistes et antisociales qui rejettent les réfugiés.

Nous pouvons participer à des vigilances sur les façons dont les élus traitent les réfugiés; nous pouvons favoriser l'implantation de ces réfugiés en les accompagnant dans les démarches administratives; nous pouvons participer à rompre leur isolement en favorisant leur accueil partout où c'est nécessaire; nous pouvons veiller à ce que des patrons peu scrupuleux ne maltraitent les réfugiés... Nous devons faire en sorte que la dignité soit partout présente autour d'eux. Nous défendons une vision internationaliste de solidarité et de lutte contre les oppressions.

Nous voulons résister et accueillir.

Le R.A.A.GE, constitué à l’initiative de militant.e.s gardois.e.s d’AL (Alternative Libertaire), de la CNT (Confédération Nationale du Travail), de la FA (Fédération Anarchiste) et du NPA, (Nouveau Parti Anticapitaliste) est un réseau militant ouvert également à toutes celles et à tous ceux qui se reconnaissent dans la lutte de classe, le combat internationaliste, écologiste, féministe, antiraciste, contre le fascisme, le sexisme, l’homophobie et la nécessité absolue de renverser le capitalisme.

Afin de prendre nos destins collectifs et individuels en main et non subir, il s’agit d’élaborer collectivement une expression anticapitaliste, révolutionnaire. Elle permettra d’initier des luttes porteuses d’une remise en cause du capitalisme, de mener des actions d’éducation populaire, et de faire émerger des alternatives concrètes innovantes.

C’est également un espace d’échange d’idées, de réflexion collective et de formation à l’auto organisation pour avancer dans la réflexion sur des perspectives communes de transformation sociale.

Contact : raage.gard@gmail.com

RASSEMBLEMENT NIMOIS POUR LES RÉFUGIÉS

rfugis.jpg

RASSEMBLEMENT NIMOIS POUR LES RÉFUGIÉS

 

Le réseau anticapitaliste et autogestionnaire organise un rassemblement le lundi 21 à 18H pour dire : Refugees Welcome, avenue Feuchères, face à la gare de Nîmes. Ensemble! appelle à s'y joindre sur la base de sa déclaration

 

 

 

ENSEMBLE! SOLIDAIRE AVEC LES RÉFUGIÉS ET AVEC TOUS LES MIGRANTS

 

 

 

Se rassembler, prendre la parole, manifester c'est bien le moins que l'on puisse faire face aux drames quotidiens en Méditerranée et dans les Balkans. Des êtres humains, femmes, hommes, enfants, cherchent un avenir en quittant tout et entreprennent un voyage plus que dangereux :  il y a eu plus de 3000 morts depuis le début de l'année.

 

L'Europe indigne

 

 L'Europe se crispe, se renferme, se hérisse de murs. Les frontières ressurgissent sous forme de barbelés. L'Union européenne est incapable, jusqu'à présent, d'anticiper et de prendre des décisions pour organiser l'accueil de tous ces réfugiéEs qui aspirent à vivre en paix.

 

Et pourtant le nombre de personnes qui cherchent refuge en Europe est sans commune mesure avec le nombre de réfugié-e-s accueillies au Liban, en Jordanie ou en Turquie.

 

Solidarité inconditionnelle

 

Face à la logique xénophobe de l'extrême-droite, des peuples ont manifesté leur solidarité, nous faisons de même en nous opposant aux distinctions faites par la droite et le gouvernement entre bons et mauvais migrants. Nous affirmons qu'il est aussi légitime de fuir la misère que de fuir la guerre. Il est donc temps d'ouvrir les frontières et d'accueillir ceux qui souffrent des inégalités que nos pays et institutions ont largement provoquées.

 

Dans le Gard et ailleurs, des associations comme la CIMADE ou RESF oeuvrent chaque jour pour améliorer le sort des migrants. Nous les soutenons dans leur démarche et appelons les collectivités à prendre leurs responsabilités. Il faut stopper les expulsions et tout mettre en oeuvre pour l'accueil de ces personnes en détresse.

 

Les marchandises, l'argent circulent et ne connaissent pas de frontières, mais pas les êtres humains !

 

Rassemblons-nous ! 

 

 lundi 21 septembre à 18h à Nîmes (Avenue Feuchère)

 

Exigeons l'ouverture des frontières, le démantèlement des murs et des barbelés, l'accueil dans de bonnes conditions de tou-te-s les réfugié-e-s dans le pays de leur choix.

Le lien

 

18/09/2015

VOTEZ PAS VOTEZ VOTEZ PAS VOTEZ VOTEZ PAS....VOTEZ PAS VOTEZ PAS...

Sans titre-1.jpg